Accéder au contenu principal

Trop grosse? Trop maigre? Stop les clichés, on est toutes belle !

Et toi, comment tu te sens dans ton corps ?




Toi aussi tu fais partie de ces nanas mal dans leur peau parce qu'elles sont constamment à la recherche de la perfection ? Et bien bienvenue au club, tu es tombée sur le bon article.

Nous les nanas, on est toujours en train de se comparer. "Elle est trop bien foutue, j'aimerais avoir son cul !", "la garce, regarde les abdos qu'elle a", "et en plus, elle est canon !", et cette comparaison a tendance à tourner à la jalousie, mais toi aussi tu es belle ! Non, tu n'as peut-être pas le cul à Kylie Jenner et le ventre plat de Kendall, mais je t'assure que tu es aussi belle qu'elles. J'ai longtemps été mal dans ma peau. Toujours là à avoir peur de sortir sans ma couche de maquillage, à me regarder tous les matins et à me dégoûter dans le miroir parce que j'ai trop de boutons, un petit double menton qui apparaît quand je sourit, des bras un peu trop boudinés, ou encore une petite culotte de cheval, qui d'ailleurs s'est installée ici tranquillement et n'a plus jamais voulu partir. Mais est-ce que c'est ça la vie ? Est-ce que tu trouves que c'est passionnant de te regarder dans le miroir toutes les deux secondes pour voir si tu es un peu plus maigre que les 5 minutes qui ont suivi ? Parce que oui sait-on jamais, tu as peut-être perdu 2 kilos le temps d'aller faire pipi. Biensûre, ce manque de confiance en moi, une fois mon maquillage poffiné et mes vêtements parfaitement choisi, il devenait carrément inexistant, oui, là, j'avais une confiance en moi immense. Je passais de la nana mal dans sa peau à la nana qui pète plus haut que son cul, juste parce que je me rajoutais mes artifices. Mais non, c'est pas ça la vie ma jolie... J'adore encore prendre du temps pour moi et pour me pouponner, je reste une fille avant tout, mais j'ai mis longtemps à me rendre compte que mes boutons et mes "grosses" petites cuisses faisaient partie de moi et donc m'apporter un charme que je pleurais jusque-là tous les jours. Parce que me vider le pot de fond de teint sur le visage tous les matins pour cacher la "misère" et porter un collant sous mes pantalons pour aplatir mes poignets d'amour, ça commençait à me peser. Je me suis pas rendu compte de ça toute seule, non, mes copines m'ont foutu un gros coup de pied au cul et m'ont aidé à me remettre en question. Je pense qu'elles en avaient marre de m'entendre parler minceur et sport toute la journée. J'ai alors voulu changer, redevenir celle que j'étais, parce que je pense que je commençais à soûler mon entourage, mais surtout moi-même. Ce mal-être n'a pas été anodin, il faut savoir que suite à ma rupture j'ai pris du poids, et ça m'a rendue malade, alors en arrivant à Toulouse, j'ai foncé à la salle de sport, où j'y ai passé toutes mes soirées. C'était cool, mais c'était pas moi. Je me suis bouffée la vie, parce que même si je m'affinais, je continuais de dénigrer encore et encore mon corps et ça tous les jours, et à me priver de manger des choses que j'aimais vraiment...d'ailleurs maudits soit les miroirs de la salle ! Et j'en pouvais plus, mentalement, je supportais plus de ne pas m'aimer à ce point. J'ai donc testé. Une journée sans maquillage, sans artifice? Inconcevable pour moi jusque-là, mais why not. Et je me suis dit STOP. Oui, ça paraît facile, tu vas sûrement te dire "Ok, l'autre après une journée sans maquillage et une courte remise en question, elle reprend confiance, normal" mais non, ça a prit du temps, beaucoup de temps, et aujourd'hui encore, je te raconte tout ça, mais je vais pas te mentir, je ne m'aime pas encore à 100% et je me trouve encore parfois des défauts que j'aimerais changer, mais je ne m'arrête plus dessus comme avant, parce que j'ai appris à gérer ce mal-être et à POSITIVER. J'y travaille on va dire. Je continue le sport parce que biensûre c'est bon pour la santé, et que j'ai appris à aimer ça d'un côté, mais pas au point de me tuer l'esprit à cause de ça. Je mange à nouveau du MilkaOréo, de la crème fraîche avec des lardons, et je bois même du coca, que j'avais tristement bannie de mon alimentation. Bon, je mange pas que des conneries, y a aussi les légumes, mais j'ai repris quelques kilos, et bizarrement...Je me trouve jolie, et c'est ça le plus important.

Alors si je peux te donner un conseil, toi qui n'as pas confiance en toi, apprends à t'aimer telle que tu es. C'est facile à dire, mais dure à faire, je sais bien, mais avec de la volonté, tu peux y arriver. Et surtout, ne te compare pas aux "perfections" que tu vois sur ton compte Instagram ou dans la rue, parce que la perfection, ça n'existe pas. Je suis jolie, tu es jolie, et on est toutes jolies, juste différentes les unes des autres, mais ça, ça fait de toi une nana unique. Soit toi-même, et n'essaie pas d'être une autre, car c'est ça qui fait tout ton charme.

Bisous bisous ♡

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre à ma plus belle étoile

C'est un jour spécial aujourd'hui. Nous sommes le 28 mai, et comme tu le sais, c'est la fêtes des mères. Malheureusement, beaucoup de personnes n'ont pas la chance d'avoir leur maman à leur côté en ce jour, et comme tout les autres jours de l'année d'ailleurs. Si tu me lis, tu sais que quand j'écris, ce n'est pas par obligation, mais seulement par envie, par besoin. J'ai le cœur serré, les yeux gonflés, la tête qui va exploser, mais j'ai besoin de m'exprimer, surtout envers elle, parce qu'aujourd'hui, c'est à elle que j'ai envie de m'adresser. 
"Ma jolie maman, 
Ça fait un petit moment que je songes à t'écrire une lettre, mais je trouvais l'idée un peu étrange, et surtout ridicule. Pourquoi écrire à quelqu'un qui n'auras sûrement jamais l'occasion de lire ces mots ?  J'en ai aucune idée, mais au moins, en t'écrivant, j'ai l'impression d'être à côté de toi, et de te parler,…

Maman, pourquoi tu es si différente ?

Je t'avoue que je ne sais pas trop où je vais, ni ce que je vais vraiment écrire dans cet article. Je m'excuse d'avance pour l'orthographe, et je m'excuse pour les personnes bipolaire qui liront cet article et si ces personnes là sont gênés que j'emploie le terme "maladie", mais pour moi, la bipolarité est une maladie.

Je t'ai déjà parlé de ma petite famille, mais j'ai toujours survolé celle que je nomme depuis le début, "Nanou". Mais aujourd'hui, tu vas enfin savoir qui elle est, parce qu'aujourd'hui est un jour très particulier pour moi. Nous sommes le 7 avril 2017, enfin, le 6, je sais, mais j'ai pris quelques heures d'avances... et bref, ça fait 3 ans, que ma maman nous as quitté. Et elle me manque terriblement.
Je n'ai jamais été comme toutes ses petites filles, qui prennent leur maman comme modèle et qui en parle comme ci elle était leur idole, le centre de leur monde. Moi, je n'ai jamais voulu ressemb…

Les copines d'abord. Ou pas.

J'ai envie de te parler d'une amie. Une amie que tu connais sûrement toi aussi. J'écris cet article parce qu'aujourd'hui, je suis persuadé que l'amitié peut faire autant de mal que l'amour. Cette amie m'a déçu, et fait beaucoup de mal. Et je suis presque sûre qu'elle t'as déçu à toi aussi à un certain moment de ta vie.
Cette amie, c'est celle qui t'avais promis de ne jamais te lâcher la main, quoi qu'il arrive. Même si le plus beau mec de la terre venait la demander en mariage.  AHHHH on y est, encore à cause d'un mec ! Et pourtant. Tu sais, je ne suis pas de ces filles qui se révoltent "LES COPINES AVANT UNE PAIRE DE COUILLES", non, absolument pas. Je trouve même cette phrase assez vulgaire très conne. Mais je ne suis pas non plus de celles qui se renferment dans ce cocon d'amour et qui ont tendance à oublier tout ce qu'il y a autour. Notamment leur copines. Moi, je suis de ces filles qui savent faire la part d…

Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Lili-menard sur Hellocoton

Facebook

Instagram